Comment récupérer l’eau de pluie et l’utiliser pour son jardin

C’est un constat sans appel, l’eau douce n’est pas une ressource inépuisable sur Terre. De plus, le coût de l’eau potable tend à augmenter année après année, c’est pourquoi de plus en plus de foyers décident de récupérer l’eau de pluie de leur jardin pour pouvoir ensuite l’utiliser. 

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Pour récolter les eaux pluviales de votre jardin, plusieurs dispositifs existent comme les récupérateurs d’eau de pluie extérieurs ou des réservoirs enterrés. Il conviendra d’opter pour un modèle plutôt qu’un autre en fonction de l’usage (pour le jardin ou domestique), de la quantité d’eau récupérable souhaitée ou encore de la place disponible à l’extérieur de votre logement.

Le récupérateur d’eau de pluie

Système particulièrement apprécié par les ménages pour son installation facile et son faible coût, le récupérateur d’eau de pluie, également appelé collecteur, présente un fonctionnement très simple. L’eau de pluie qui descend du toit va venir circuler dans une gouttière puis va être filtrée avant de tomber dans le collecteur. Ce filtre permet d’améliorer la qualité de l’eau récupérée en évitant qu’elle ne se charge de feuilles, d’insectes ou encore de vase. Ce type de collecteur extérieur permet de récupérer jusqu’à 90% de l’eau tombant sur votre toit en cas d’averse et est idéal pour arroser un potager, un verger, des plantes ornementales ou encore entretenir son gazon.

Le réservoir enterré

Dans le cas d’un réservoir enterré, l’eau de pluie venant du toit va également emprunter une gouttière mais va passer par un filtre automatique placé dans le sol, juste avant la cuve. Lorsque celle-ci est pleine, l’eau recueillie va alors être redirigée vers le réseau d’eaux pluviales. Ce type d’équipement implique d’avoir un extérieur assez grand pour pouvoir l’installer, car même s’il est placé sous terre, il n’est pas possible par exemple de garer des véhicules à cet endroit ou encore d’y entreposer du mobilier de jardin pour des raisons de poids évidentes. Néanmoins, un réservoir enterré permet de stocker l’eau à l’abri de la chaleur et ainsi d’éviter toute contamination biologique. En plus de l’arrosage de votre jardin, récupérer l’eau de pluie en réservoir enterré peut servir à un usage domestique comme le lavage de la voiture, la machine à laver ou encore pour la chasse d’eau des toilettes grâce à une pompe qui achemine l’eau jusque votre habitation. Pour toutes ces utilisations, l’eau ne nécessite pas d’être potable, les eaux pluviales sont donc tout à fait indiquées.

Pourquoi utiliser l’eau de pluie pour son jardin ?

A titre indicatif, nous consommons environ 200L d’eau pour un lavage de voiture, 70000L pour remplir une piscine, 120L pour faire fonctionner la machine à laver et 17L/m2 pour arroser notre jardin… Utiliser l’eau de pluie récupérée pour tous ces usages constitue un avantage non négligeable pour les ménages, tant sur le plan écologique qu’économique.

Récupérer l’eau de pluie : bon pour l’environnement

Alors que la consommation d’eau par habitant est en constante augmentation et que les ressources terrestres disponibles s’amenuisent, récupérer l’eau de pluie apparaît comme une alternative écologique particulièrement intéressante pour ménager les nappes phréatiques et donc préserver les réserves en eau douce de notre planète. De plus, les eaux pluviales stockées peuvent être utilisées ultérieurement, notamment en période de sécheresse où les collectivités se doivent d’imposer des restrictions d’eau aux habitants.

Récupérateur d’eau de pluie : des économies à la clé

Selon l’INSEE, un foyer de 2,5 personnes consomme en moyenne 329 litres d’eau par jour, sachant que 93% de cette consommation est dédiée à un usage d’hygiène et de nettoyage et que seulement 7% sont utilisés pour l’alimentation. Toute l’eau que nous utilisons au quotidien ne nécessite donc pas d’être potable, c’est pourquoi installer un récupérateur d’eau de pluie permet d’assurer en grande partie notre consommation quotidienne et donc de réaliser de sérieuses économies ! Récupérer de l’eau de pluie et l’utiliser pour arroser un jardin de 200m2 permet par exemple de réaliser en moyenne une économie de 200 euros par an !

Eau de pluie : un usage réglementé

Récupérer l’eau de pluie et l’utiliser, notamment pour son jardin, présente de nombreux avantages mais cet usage est toutefois réglementé par les pouvoirs publics.

  • Les eaux pluviales récupérées ne peuvent être utilisées à l’intérieur de l’habitation en présence d’amiante ou de plomb sur votre toiture.
  • Une déclaration en mairie est obligatoire si l’installation de récupération d’eau de pluie est raccordée au réseau d’assainissement collectif.
  • Une signalétique comportant la mention « eau non potable » doit être placée à chaque point de distribution d’eau de pluie.
  • Un nettoyage des filtres et une vidange de la cuve sont à effectuer une fois par an et doivent être inscrits sur un carnet d’entretien sanitaire pour pouvoir être consulté en cas de contrôle.
ut lectus risus. vulputate, Lorem Donec eleifend libero. Donec in